Trouvez en ligne un médium pour chaque ville de France

Service gratuit et colaboratif pour trouver des médiums et un voyant en France

Trouvez des médiums en France avec www.reagirensemble.org

Modifier directement la page du médium et participez à l’alimentation de la base communautaire reagirensemble.org

L’équipe reagirensemble.org ou la communauté corrigera directement des informations sur la page du médium

Qu’est-ce que la voyance ?

Depuis son avènement, l’humanité a toujours voulu savoir ce que l’avenir lui réservait. Des milliards et des milliards de personnes au cours de l’histoire ont été curieuses, au moins une fois, de savoir ce qui les attendait dans les temps à venir.

Certains se sont tournés vers la cartomancie dès l’Antiquité. La cartomancie utilise des objets sacrés ou quotidiens pour prédire l’avenir. La prévision d’événements futurs était pratiquée dans la Chine, l’Égypte ou la Babylonie anciennes, il y a même 6000 ans. À cette époque, il était question de prophètes et d’oracles.

La cartomancie est également présente dans la mythologie grecque, où les trois sœurs déesses du destin font tourner la roue pour déterminer le destin des gens et des dieux. En parlant des légendes grecques, l’oracle du temple d’Apollon à Delphes est encore célèbre aujourd’hui.

Plus tard dans l’histoire, les Mayas ont utilisé l’astrologie et les mathématiques pour faire des prédictions. Ce sont eux qui ont prédit que la fin du monde aurait lieu en décembre 2012, ouvrant ainsi la voie à d’innombrables théories et débats.

Il ne faut pas non plus oublier l’immensément célèbre Nostradamus. Cet astrologue et médecin français est largement cité aujourd’hui encore, 500 ans après sa mort. Dans cette période réside également la cartomancie issue de la magie de la Renaissance, aux quinzième et seizième siècles en Europe. Les souverains et les rois avaient souvent recours à des voyants qui prédisaient les événements entourant les royaumes.

Beaucoup des différents types de voyance de cette époque sont encore pratiqués aujourd’hui. Par exemple, l’astrologie, la numérologie, la chiromancie, la géomancie, la tasseomancie (utilisation de feuilles de thé ou de marc de café), la scrutation ou la cristallomancie (lecture dans une boule de cristal) ou les cartes de tarot.

Ces dernières ont été largement utilisées au cours des siècles passés. Même si elles présentaient un amalgame de mythologies anciennes et de croyances païennes, elles parvenaient à être un pont vers le catholicisme. En effet, certains des saints patrons et des icônes du catholicisme reflètent les personnages des cartes de tarot.

Une histoire liée aux cartes de tarot est celle de Marie Anne Lenormard. En 1786, la jeune fille de 14 ans s’est enfuie de l’école du couvent et s’est rendue à Paris. Là, elle apprend l’art de la cartomancie. Elle conseille notamment l’épouse de Napoléon et Maximilien de Robespierre. Sa réputation n’est pas seulement due à la cartomancie, mais aussi à la façon dont elle décrit avec précision le caractère et la vie passée des gens, à partir de quelques détails seulement.

Après sa mort, son neveu, fervent catholique, a brûlé ses cartes, ses cristaux et tous les autres objets utilisés pour la cartomancie. Il a néanmoins conservé la possession de la fortune héritée de 500 000 francs. La raison en est que la plupart des catholiques méprisaient les jeux de fortune, dans un monde où seul Dieu peut connaître tout ce qui est, était et sera. Ainsi, la prescience était une menace pour les croyants.

La coutume de la voyance par les Gitans date également de quelques siècles. Les associations traditionnelles avec les Gitans – ou les Roms et les Sintis – sont la lecture du tarot, la chiromancie et la cristallomancie. Ils étaient si célèbres qu’il y a près de deux siècles, ils étaient les sujets de peintures, par exemple « Gypsy Fortune-Teller », de Taras Shevchenko, datant de 1841.

De nos jours, il existe de nombreux voyants qui utilisent les mêmes méthodes, mais aussi de nouvelles, comme les médiums qui proposent des consultations par téléphone. Cette méthode est devenue de plus en plus populaire dans les années 90 en France, et certains des médiums les plus performants ont leur propre bureau et demandent même 150 euros pour une séance.